Actus conseils

Réussir ses photos pour une communication B2B

Com’sea, comme ça #20

Vous êtes chargés de communication dans une boîte et les photos sont pour vous un calvaire. Personne ne souhaite être photographié, les éclairages néons des bureaux affadissent tous vos clichés, vous n’avez jamais le temps, vous ne maîtrisez pas l’appareil… Résultats : les feed de vos réseaux sociaux font un peu la tête.

Tant de raisons qui ont fait que vous vous êtes finalement tourné vers des banques d’images photostock ou shutterstock, qui vous promettent des employés multi-ethniques avec des sourires jusqu’aux oreilles et des tenues conformes. À vous les scrolls infinis pour composer l’équipe « parfaite », aseptisée au possible. Seulement, on prend le risque, dans ce cas, de se retrouver avec le même collaborateur que son concurrent sur ses supports de com’. Ça ne fait pas très sérieux.

Si les banques d’images sont une alternative intelligente, on va essayer de vous apprendre à vous en passer avec quelques conseils avisés pour prendre de meilleurs clichés.

1 - L’outil ne fait pas le photographe

Si vous n’êtes pas à l’aise avec un reflex, privilégiez un autre outil que vous maîtrisez facilement : votre téléphone (pour peu que celui-ci prenne des photos correctes). La photo est une discipline suffisamment exigeante pour que l’on s’encombre en plus d’une machine lourde et fragile que l’on ne sait pas utiliser. Pour que vous puissiez capturer l’instant sans trop de frein, il vous faut pouvoir réagir vite : votre téléphone est toujours dans votre poche et vous savez vous en servir. Aiguisez votre œil, renseignez-vous et pratiquez.

Toutefois, si vous avez l’envie et l’énergie de vous investir plus en amont dans la photo, n’hésitez pas à apprivoiser la bête : regarder des tutos, tester votre appareil, expérimenter. Vous aurez alors plus de marges de manœuvres pour faire de belles réalisations. Aborder les notions de vitesse, d’ouverture, d’exposition… Diverses ressources sont disponibles pour progresser. C’est une compétence intéressante à mettre en avant sur son CV, ça ne sera jamais du temps perdu quand on travaille dans la communication.

2 - De la lumière avant toute chose

Beaucoup sous-estime l’importance de la lumière. Une belle photo aura une belle lumière. Il est parfois compliqué de gérer complétement la lumière quand on évolue en intérieur. Dans la mesure du possible, rapprochez-vous d’une fenêtre et évitez les endroits clos simplement éclairés aux néons.

Quand vous le pouvez, prenez les photos en extérieur et profitez de l’éclairage naturel. La plus belle lumière se situe aux « Golden Hours », les heures suivant et précédant le soleil. La lumière y est plus intéressante et moins « crue ». Elle donnera de la subtilité à vos clichés.

Sauf si vous êtes à l’aise avec votre appareil, évitez les contre-jours. Vous pouvez positionner votre sujet de façon que les lumières viennent se positionner de côté pour lui donner plus de relief.

Enfin, si vous pouvez vous le permettre et que c’est cohérent avec l’usage des photos, investissez dans des spots de lumière, des fonds et des réflecteurs, notamment dans le cas où vous faites de la photo « produits » ou culinaire. Le rendu en sera d’autant plus beau et c’est un moindre investissement quand on voit le résultat.

3 - Composez, soignez le contexte

La composition, dans beaucoup d’œuvre créative, donne du rythme et du dynamisme et joue un rôle prépondérant dans ce que l’on souhaite transmettre. La photographie ne fait pas exception, elle en est même le parfait exemple.

Lorsque vous décidez de prendre une photo, vous avez une « intention ». Que souhaitez-vous transmettre ? Le contraste d’échelle entre cette petite fille et la statue immense à côté de laquelle elle se tient ? La différence de texture, entre le miroir de l’eau et la carène abîmé du bateau ? Ou bien la couleur vive d’un bourgeon vert anis qui se détache du fond sombre de la forêt qui l’entoure ?

Vous avez à votre disposition, différents moyens et outils qui peuvent vous y aider :

-        Le "bokeh" qui permettra de jouer entre le net et le flou de votre cliché pour mettre en avant un élément. (Utilisez les différents plans de la photo)

-        Les échelles

-        Les contrastes

-        La règle des tiers pour donner du dynamisme à votre composition 

La photo est un mode d’expression : servez-vous-en. On vous donne ici quelques astuces pour garantir de meilleurs clichés mais cette liste (incomplète qui plus est) ne doit pas vous contraindre. Ne bridez pas votre créativité, faites aussi confiance à votre œil. 

4 - Utilisez du réel  

Le plus possible, pour votre communication, utilisez vos propres locaux, valorisez vos collaborateurs, les produits finis etc.. 

La communication se révèlera d’autant plus authentique et crédible. Et en plus, vous avez tout sous la main, ça serait dommage de s’en priver.

Concernant vos collaborateurs : demandez l’autorisation avant de les prendre en photos et recueillez aussi un consentement écrit pour le droit à l’image. Ne forcez pas ceux qui ne désirent pas apparaître sur la communication. Vous pouvez cependant répondre à leurs questions et les rassurer, expliquer et convaincre vaut toujours mieux que de persuader. 

Si vous prenez des photos de vos produits, faites bien attention à tous les détails : les restes de bouts de scotch sur une surface lisse, une tâche mal placée. Présentez-le sur son meilleur jour et faites différentes vues pour qu’on puisse bien le comprendre. La vue de trois-quarts reste, en général, la plus efficace.

Si vous prenez des personnes évoluant dans leurs milieux de travail, vérifiez bien que tous les EPI sont en place, même s’ils ne sont pas à proprement parler « dans l’action ». C’est toujours mieux de garantir que l’on puisse utiliser les photographies pour tous les supports, même en interne, pour de la prévention par exemple.

Constituez-vous une banque d’images par thèmes ensuite, afin de plus facilement les retrouver et les dégainer quand c’est nécessaire.

5 - Ne surestimez pas vos compétences

Ce dernier conseil peut vous paraître contradictoire, mais il a son importance. Si pour les contenus « à chaud » des réseaux sociaux, on ne vous en voudra pas d’improviser, si vous souhaitez vous constituer des ressources de qualité et optimiser votre communication : songez à recruter un photographe professionnel.

Celui-ci sera plus à même de comprendre vos enjeux et d’orienter les photos de façon à faire ressortir le meilleur de votre entreprise. Avant sa venue, vous avez le temps de briefer vos équipes, de préparer le terrain (attention aux chantiers désordonnés avec les outils qui traînent en arrière-plan), de réfléchir à ce que vous souhaitez vraiment montrer : votre savoir-faire, vos technologies, votre équipe, l’ambiance de travail ? Les photos seront différentes selon les enjeux : recrutement, innovation, etc. Échangez avec votre prestataire, c’est son métier de vous aiguiller.

Sources :

https://www.comment-photographier.com/reussir-ses-photos-cinq-astuces-y-aider/
https://www.momondo.fr/discover/comment-faire-de-belles-photos
https://lartdelaphoto.fr/golden-hour-guide-pour-photographier-l-heure-doree/

Chez Sea to sea, lors de shooting, nous nous entourons aussi de photographes professionnels lors de shooting spécifiques. Nous sommes alors l'interface entre le clients et le prestataire pour assurer la coordination du projet et garantir que le travail effectué répond aux cahiers des charges.

Vous avez prévu de dynamiser votre communication ? Faites appel à nous !


<  Retour actus