Actus conseils

Trucs et astuces pour créer vos propres vidéos médias sociaux

Web to sea #11

Comme nous l’avions expliqué dans notre article précédent : les réseaux sociaux en B2B sont un véritable outil qui vous permettent de fidéliser votre audience en usant d’une communication à votre image.

S’il est vrai qu’avec les media sociaux les entreprises se retrouvent sur un terrain d’égalité quant à leur visibilité, il est néanmoins nécessaire de vous démarquer par votre ligne éditoriale, un ton ou une spécialité qui permettront aux utilisateurs de de rejoindre votre communauté et de s’intéresser à vous spécifiquement pour ces raisons. Nous avons bien vu ces dernières années les seuls contenus textes et photos suscitent de moins en moins d’engagement et la préférence va aux vidéos et autres médias animés. Ces derniers requièrent une certaine expertise et implique davantage de travail et d’investissement.

Community Manager est un métier à part entière. Si l’argument principal de votre stratégie doit se déployer sur les réseaux sociaux, nous vous conseillons de vous tourner vers un professionnel.

Mais si vous souhaitez vous lancer de manière autodidacte ou si vous n’avez pas les moyens d’externaliser votre communication (assurez-vous tout de même que vous n’y passerez pas plus de temps qu’il ne faut ; votre temps est précieux), suivez ces quelques précieux conseils pour créer vos propres vidéos médias sociaux.

1 – Investir dans du matériel de qualité

Il est très ambitieux d’espérer produire un contenu de qualité si vos outils de bases ne le sont pas eux-mêmes. Il ne s’agit pas nécessairement d’acheter un appareil photo ou une caméra ; les smartphones de dernière génération font de vrais miracles en matière de rendu vidéo et les meilleurs d’entre eux sont plus que suffisants pour votre communication. Là où le bât blesse, c’est sur la stabilité. Des extensions dédiées (comme ceux-ci) aux smartphones sont accessibles sur des sites spécialisés et permettent de pallier les petits tremblements de votre bras. Sinon le trépied est votre allié pour les plans statiques.

2 – Ne pas négliger le son

Une des erreurs les plus fréquentes est de négliger le son. Souvent, parce que nous sommes obnubilés par la partie visuelle, nous en oublions cet aspect essentiel. Un mauvais son vous coupe complètement de l’expérience et peut aussi être un frein à la compréhension. C’est décourageant et peu d’internautes ont la volonté de poursuivre pour accéder à votre contenu, alors qu’il leur suffit juste de scroller pour passer à autre chose. Là encore, il existe des solutions : vous trouverez des micros externes à brancher directement sur smartphone à des prix raisonnables et très simples d’utilisation.

3 – Avoir un plan, penser sa communication en amont

Exceptés pour les « stories » dont l’argument principal est la spontanéité, nous vous conseillons d’avoir un plan en tête avant de vous lancer. Quelle est votre stratégie derrière la production de vidéos, que souhaitez-vous montrer de votre entreprise ? Travailler votre marque employeur pour répondre à un besoin de recrutement ? Faire valoir votre expertise dans un domaine précis ? Encourager une prise de contact ? Établissez un plan en plusieurs étapes : esquissez des scénarii ou story-boards afin de savoir dans quelle direction vous allez (c’est chronophage au début mais un véritable gain de temps au final) et si vous avez besoins d’acteurs ou de figurants (vos collaborateurs par exemple), assurez-vous de leur disponibilité et demandez-leur, bien-sûr l’autorisation (droit à l’image) avant diffusion.

4 – Proposer de la diversité

Les « one-shot » sont généralement à proscrire. Les algorithmes des réseaux sociaux sont séduits par la régularité et élargiront plus facilement la visibilité de vos contenus si vous publiez souvent. Seulement, c’est difficile de rester créatif et de trouver constamment de nouvelles idées. Vous pouvez trouver votre inspiration en surfant sur l’actualité, en utilisant un marronnier ou en diversifiant le type de vidéo. Ces vidéos sont en effet la vitrine idéale pour promouvoir votre expertise : proposez un tuto en lien avec votre activité, faites visiter les coulisses de votre entreprise, posez-vous en expert en donnant votre avis sur un sujet spécifique lors d’un reportage, par exemple. Et, entre les vidéos, alternez avec des partages d’actualités en lien avec votre métier, des articles et des visuels afin de garder un bon rythme de publication tout en vous laissant le temps de travailler sur les vidéos.

5 – Miser sur un montage dynamique

Il existe de nombreux logiciels de montage gratuits qui vous permettent de mettre en forme vos rushes. Certains sont disponibles directement sur smartphones, pour d’autres vous aurez besoin d’un ordinateur. Vous pouvez intégrer de la musique en fond sonore (libre de droits ; sinon vous risquez d’être censuré par les plateformes de vidéos en ligne). Changez les plans, ayez en tête ce que vous souhaitez dire au travers de votre vidéo. Elle ne doit idéalement pas excéder 1’30 pour un format adapté aux réseaux sociaux. Au-delà, votre audience risque de décrocher.

Une fois toutes ces étapes franchies, il ne vous reste plus qu’à publier ! N’oubliez pas de partager un maximum vos vidéos pour un maximum de visibilité et d’engagement.

Enfin, si malgré tous ces conseils, l’idée vous parait toujours trop ambitieuse, n’hésitez-pas à solliciter Sea to sea. Que cela soit pour l’élaboration de votre stratégie réseaux-sociaux, la production de contenus et le déploiement des solutions, nous saurons répondre à vos besoins.

 

 


<  Retour actus